jeudi 30 août 2018

ya sika

A l’origine je suis peintre de formation d'une école d’art classique de mon pays, où il n’existe pas de programme ouvert en mixtes médias. Sachant que ma pratique se revendique aussi un langage cinématographique singulier dont le champ de création se situe à la lisière des genres et des formes; un mélange de l’écriture, du dessin, de la peinture, de la sculpture, du son et de la vidéo d’animation. Habituellement j’utilise les aluminiums froissés par des coups des marteaux comme support d’expression, pour traduire les tensions vécues dans certaines régions du monde. Mon récent travail fait parti de la mémoire collective mondiale de ces cinquante dernières années.
Le portrait est un élément majeur dans ma pratique artistique dont j’interprète de différentes figures des leaders mondiaux, avec une technique des lignes entrelacées pour mettre en valeur le caractère unique d'un parcours riche en expériences. Ces peintures sont des anagrammes socioculturelles, inspirées d’affiches de musiciens populaires, dont je convertis la vision ou l’idéologie politique du leader comme un album. Chaque poster ferait l’objet d’un vidéo clip d’animation, dont la chanson serait la symbiose des sons, des différents rythmes urbains, crées autours des activités quotidiennes et du discours emblématique qui fait référence à la personnalité du leader. En plus de ce processus, j'utilise et m’inspire aussi d’anciens cahiers et carnets de mes parents des années 1990. Il s'agit d'un exercice interactif entre les textes présents sur le document et les dessins, un jeu de lecture et de formes car je fais d’abord la lecture du texte trouvé sur la feuille du document, ensuite je me mets à dessiner suivant un mot ou une phrase trouvé dans le texte que je souligne par une couleur vive.
L’évolution de la technologie crée une situation qui favorise la disparition progressive de l’utilisation du papier, pour laisser la place aux supports numériques. Ce processus se situe entre l’extinction et la longévité, au cours duquel je vais procéder par la technique d’impression sur les toiles des grands formats et des documents d’archives récupérés dans différents coins du monde et celui du patrimoine familiale, pour en donner une longévité esthétique et numérique. Pour des raisons qui se complètent à ma pratique artistique, cherchant à briser les frontières et à construire un pont culturel, linguistique, artistique, scientifique et historique.

I was originally trained as a painter from a classical art school in my country, where there is no open program for mixed media. Knowing that my practice also claims to be a singular cinematographic language whose field of creation is located at the edge of genres and forms. A mixture of writing, drawing, painting, sculpture, sound, and animation video. I usually use hammered wrinkled aluminum as a medium of expression to reflect the tensions experienced in certain regions of the world. My recent work is part of the collective world memory of the past fifty years.
Portraiture is a major element in my artistic practice, interpreting the different figures of world leaders, with a technique of intertwined lines to highlight the uniqueness of a journey rich in experiences. These paintings are socio-cultural anagrams, inspired by posters of popular musicians, whose vision or political ideology I convert as an album. Each poster would be the subject of an animation video clip, whose song would be the symbiosis of sounds, different urban rhythms, created around daily activities and the emblematic speech that refers to the personality of the leader. In addition to this process, I also use and am inspired by my parents old notebooks and notepads from the 1990s. It is an interactive exercise between the texts on the document and the drawings, a game of reading and shapes as I first read the text found on sheets of document, then I start drawing according to a word or a sentence found in the text that I underline with a bright color. 
The evolution of technology leads us to face a situation that favours the gradual disappearance of the use of paper, to make way for digital media. This process lies between extinction and longevity, during which I proceed by the technique of printing on canvases of large formats and archival documents recovered in different corners of the world and that of family heritage, to give them an aesthetic and digital longevity. For reasons that complement my artistic practice, seeking to break down borders and build a cultural, linguistic, artistic, scientific and historical bridge.
















                                                
"Zeba" qui veut dire promenade en Lari, est une vidéo qui tient compte d'un processus de l'humanité au travers les déplacements et aussi les contraintes qui s'énoncent dans la vie de l'homme. Cet objet traduit le savoir-faire, mais aussi le spectacle de consommation avec les difficultés qui vont avec dans la vie réelle chez les habitants des grands métropoles du monde.  Promenade est une interrogation sur l'évolution des écosystèmes au travers d'une prise de conscience qui parfois obstruée par la vision de l'extérieur et parfois nous échappe. Elle se traduit dans une certaine fatalité au point de dire :" vanité des vanités, tout est vanité "

jeudi 15 septembre 2016

Fransix dans son Studio 2016

Ya Mado,2016, Peinture à huile sur Aluminium, 55, 5 x 46 x 11, 5 cm
Métamorphose, 2016, Peinture à huile sur Aluminium, 65 x 50 x 15 cm Collection Francis greenburger
Fransix dans son Studio

mardi 13 septembre 2016

link



.www.artomi.org/program.php?Art-Omi-5
https://www.facebook.com/TrustMerchantBank/posts/432185376992205
.www.festivaldefrancophoniedelimoge.com
.www.festivaldefrancophoniedelimoge.com visuel saison 2010
.www.eternalnetwork.org/scenographiesurbaines/index.php?cat=francistkin
.Culture-en-limousin.fr
.www. Revus Noire
.le Populaire.fr (copyright Patrick FABRE)
. Www. Afro Polis .Com
. Www. EvensrdcFransixTendaLomba
. www.lepotentiel.com
http://www.afropolis.net/en/kinshasa/art.html

EXHIBITION




.2017 April: Group Show Five myle at Brooklyn, USA
.2016 October: Group Show Five myle at Brooklyn, USA
.2016 July: Open Studio to Artomi in New York, USA
.2015 May: Solo exhibition at the arts festival of kin connection in public sphere of Kinshasa
.2014 May: Group Show Off at the 11º Editions of Biennale of Dak’art, Senegal
.2013 October: Group Show« OTHERIS » at the Biennale of Lubumbashi, D.R. Congo
.2013 February: Exposition at Doual’art of Cameroon.
.2013 January: Solo Show « New Energy » at Kin Art Studio, Contemporary art Center at
Kinshasa, D.R. Congo
.2012 November: Group Show French institute of Brazzaville, RP. Congo
.2011 November: Group Show at BEYROUTH, in Germany in the Project Afro polis.
.2010 November: Group Show at Cologne in Germany of museum Rautenstrauchjoest.
.2010 October: Group Show « TO ZO KENDE WAPI? » Where are we going at 27 editions of Festival at Francophony LIMOUSIN of French? 
.2010 April: Group Show on Urbanism in French Institute of Kinshasa, D.R. Congo
.2009 October: Group Show « TO ZO KENDE WAPI? » in French Institute of Kinshasa, D.R. Congo

Residency



.2016 June: Art Omi International Artists Residency in New York, USA
.2016 January: Kin Art Studio in Kinshasa, DR. Congo
.2015 April: Kin Art Studio in Kinshasa, DR. Congo
.2013 February: Master Art Class Vidéo2 organized by the Art Bakery in Douala, Cameroon

Rencontre et Échanges 2016
Rencontre et Échanges 2016
Open Studio à Art Omi 2016
Open Studio à Art Omi New York 2016
                                                    
Saoudi est une série qui traite la question de l’obésité dans différents domaines de la vie. 2016

lundi 18 juillet 2016

Biography



Born in 1984, Fransix Tenda Lomba is a visual artist; he lives and works in Kinshasa. He is associate artist to Kin Art Studio structure (KAS), a creative project based in Kinshasa and directed by Vitshois Mwilambwe. After graduated at the Academy of Fine Arts in Kinshasa (bachelor degree +3), he participated in various workshops, residencies, exhibitions in Africa and Europe. His practice includes painting, drawing, installation, sculpture and video. He is interested in used manufactured products collected around the world (cans, boxes, cartons and other), as a way of expression. Since 2011, his work focuses on aluminium used objects, exploring the blurred lines between private and public spaces, as well as daily relationships of individuals with surrounding materials. He paints faces and other forms on the boxes that he has first distorted and hammered. The process reflects neuroses and perplexities born out of urban chaos and daily difficulties. Named Mwelas (handicapped in lingala), these works express human vulnerability and interdependancy, as well as people’s challenges encountered in the construction of their own life and dreams.



Né en 1984, Fransix Tenda Lomba est un artiste visuel; il vit et travaille à Kinshasa. Il est artiste associé à la structure Kin Art Studio (KAS), un projet de création basé à Kinshasa et dirigé par Vitshois Mwilambwe. Après diplômé de l'Académie des Beaux-Arts de Kinshasa (diplôme de baccalauréat +3), il a participé à différents ateliers, des résidences, des expositions en Afrique et en Europe. Sa pratique comprend la peinture, le dessin, l'installation, la sculpture et la vidéo. Il est intéressé par les produits manufacturés utilisés collectés dans le monde entier (boîtes, cartons et autres), comme un moyen d'expression. Depuis 2011, son travail se concentre sur des objets en aluminium utilisé, en explorant les lignes floues entre espaces privés et publics, ainsi que les relations quotidiennes des individus avec des matériaux environnants. Il peint des visages et d'autres formes sur les boîtes qu'il a d'abord déformées et martelés. Le processus reflète les névroses et les perplexités nées hors du chaos urbain et les difficultés quotidiennes. Nommés «Mwela » (handicapés en lingala), ces œuvres expriment la vulnérabilité humaine et l’interdépendance, ainsi que les défis des personnes rencontrées dans la construction de leur propre vie et les rêves.